Taille du texte: +

Les risques de mouvement de terrain

Les risques de mouvement de terrain

Les mouvements de terrain regroupent un ensemble de déplacements, plus ou moins brutaux, du sol ou du sous-sol, d'origine naturelle ou anthropique. Les volumes en jeux sont compris entre quelques mètres cubes et quelques millions de mètres cubes. Les déplacements peuvent être lents (quelques millimètres par an) ou très rapides (quelques centaines de mètres par jour).

La protection

Il est souvent difficile d'arrêter un mouvement de terrain après son déclenchement. Toutefois, pour les phénomènes déclarés et peu actifs, il est possible de mettre en œuvre des solutions techniques afin de limiter le risque, à défaut de le supprimer. Les actions de protection sont multiples et varient d'un phénomène à l'autre.

Les tassements et gonflements du sol :

  • Reprise en sous- œuvre des bâtiments ;
  • Lutte contre la dessiccation des sols.

Les glissements de terrain :

  • Le drainage consiste à évacuer l'eau du sol ;
  • Le soutènement permet de s'opposer au déplacement du terrain.

Les chutes de blocs :

  • Mise en place d'ouvrages d'arrêt ;
  • Purge et stabilisation des masses instables.

Les coulées boueuses :

  • Drainage des sols ;
  • Végétalisation des zones exposées au ravinement ;
  • Correction torrentielle.

Les effondrements de cavités souterraines :

  • Renforcement ou comblement des cavités ;
  • Fondations profondes.


Pour en savoir plus

Saisissez votre texte ici...

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://burzet.fr/